IL A DIT « La RSE est un aspect fondamental en particulier au niveau social. Car l'humain doit être au cœur des préoccupations. »

Votre arrivée dans la propreté ?

À la fin des années quatre-vingt, je travaillais l'été dans une entreprise de propreté à Paris qui appartenait au cousin de mon père. Durant cette période, j'ai découvert ce qu'était un chantier mais aussi l'aspect commercial que j'ai tout de suite aimé. J'ai ensuite pris la direction de l'agence de Nice qui comptait environ 120 personnes.

Le choix de l'entrepreneuriat ?

Ce fut ma façon de rebondir après avoir quitté le groupe qui avait repris la société où j'évoluais. Je suis parti à 50 ans et j'ai créé SMS Sud-Est, active auprès des clients tertiaires et collectivités dans le département des Alpes Maritimes.

Ce que vous préférez ?

Le management des salariés et la relation commerciale.

Un marché qui vous rend fier ?

Un contrat avec un lieu culturel de prestige que j'ai réussi à remporter alors que je répondais à l'appel d'offres depuis plus de vingt ans. J'ai remercié le client qui a dit m'avoir choisi pour la qualité et non pour le prix. Il existe beaucoup de marchés qui me rendent fier mais le principal est surtout de réussir à les conserver.

Votre plus grande réussite professionnelle ?

La création de l'entreprise. Mais c'est aussi mon plus grand regret de n'avoir pas réussi à le faire dix ans avant.

Capable de déléguer ?

Je délègue en accompagnant et en surveillant. Il s'agit de donner l'envie aux collaborateurs de faire ce qu'ils font. Sur la partie exploitation, j'ai la chance de travailler avec mon fils qui s'est formé via l'apprentissage du BTA au Master management commercial et marketing.

Un projet dans les tuyaux ?

Nous comptons investir dans un local mais l'immobilier est cher dans notre région. Nous avons aussi besoin de prendre un ou deux marchés conséquents pour atteindre 2 à 2,5 M€ de chiffre d'affaires annuel. Aujourd'hui, nous avons un panier moyen assez bas.

Trois mots pour une entreprise de propreté idéale ?

Disponibilité, efficacité et qualité.

Le Covid, ça a changé quoi ?

Pour nous, rien. Nous avons continué à travailler. Il était difficile de ne pas pouvoir se réunir et se voir car mon objectif est que les collaborateurs se sentent en famille dans l'entreprise. D'une manière générale, la vision que les gens ont de nous a changé. Nous sommes sortis de l'ombre et les occupants des locaux sont plus attentifs à l'hygiène. Ils pensent souvent qu'ils pourraient faire notre métier à notre place. Les choses doivent encore évoluer pour valoriser davantage la profession. C'est indispensable pour attirer plus de jeunes.

La RSE, rêve ou réalité ?

La RSE est un aspect fondamental en particulier au niveau social. Car l'humain doit être au cœur des préoccupations. Le travail en continu et/ou en journée par exemple est une organisation importante pour nos salariés qui ont le droit d'avoir une vie de famille. Une partie de nos sites fonctionnent de cette manière. Avec la crise sanitaire et les repasses en journée pour la désinfection des points de contact notamment, les clients acceptent mieux ce changement qui doit se faire progressivement.

 

Rôle
Dirigeant de SMS (Société Multi Services)


Région

Cagnes-sur-Mer (06)

Provence Alpes Côte d'Azur


Effectif
70 salariés
Chiffre d’affaires

1,3 M€

 


Deux dates qui comptent

1988 : Début de carrière dans le secteur de la propreté.

2014 : Création de l'entreprise SMS.

">