Juridique et social

Règles

Les dispositions transitoires sur le temps partiel

Séverine Wilson | 19 décembre 2013 |

Un accord de branche pourrait être prochainement signé...
Une ultime séance de négociations est programmée le 23 décembre et dans l’attente d’une extension d’un accord signé, des droits relatifs aux contrats à temps partiel sont applicables au 1er janvier.

À compter du 1er janvier 2014, une période transitoire débute quant aux règles de gestion des contrats de travail à temps partiel. Elle s’étendra jusqu’à l’extension d’un éventuel accord de branche qui pourrait être signé lors d’une ultime séance de négociations.

Dans une circulaire sociale du 13 décembre (n°2013-12-S42), la FEP précise les règles qui seront applicables durant la période transitoire. Elle rappelle également que la possibilité de conclure des compléments d’heures (ex-avenants temporaires) n’est pas sécurisée pour le moment. Elle est, en effet, conditionnée à l’extension d’un accord de branche.

Principales règles

• À partir du 1er janvier, la durée minimale hebdomadaire pour les nouveaux contrats en CDD ou en CDI est de 24 heures (sauf dérogations) ou 104 heures par mois. Elle peut aussi être l’équivalent calculé sur la période prévue par l’accord collectif en cas d’aménagement du temps de travail sur une période supérieure à la semaine et au plus égale à l’année. Il est néanmoins possible de mentionner une durée de travail inférieure à 24 heures, sous trois conditions cumulatives : indiquer dans le contrat de travail la durée minimale conformément au souhait du salarié de pouvoir faire face à des contraintes personnelles ou pour compléter son activité afin d’atteindre une durée globale d’activité correspondant à un temps plein ou au moins égale à 24 heures, recueillir la demande écrite et motivée du salarié sur un document à part et regrouper ses horaires sur des journées ou demi-journées régulières ou complètes.

Pour les contrats en cours au 1er janvier 2014, la durée de 24 heures hebdomadaires s’appliquera à compter du 1er janvier 2016 (sauf dérogations). Avant cette date, un refus justifié de l’employeur est possible compte-tenu de l’activité économique de l’entreprise.

• À compter du 1er janvier 2014 et dans l’attente d’un accord de branche étendu, toutes les heures complémentaires effectuées dans la limite du dixième seront majorées de 10% dès la première heure et resteront majorées à 25% au-delà du dixième.

• Des nouvelles dispositions sur l’organisation des coupures au sein de la journée de travail (durée et nombre) sont applicables depuis l’entrée en vigueur en juin de la loi de sécurisation de l’emploi.

Pour en savoir plus : consulter la circulaire sociale n° 2013-12-S42 sur le site www.proprete-services-associes.com



PARTAGER

imprimer partager par mail

Informations

Newsletter

2 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

  • RÉFORME DE LA FORMATION :
    MISE EN OEUVRE DE LA
    «RÉVOLUTION COPERNICIENNE»

    Trois grands axes sont à retenir dans la réforme de la formation professionnelle : le rôle laissé aux individus dans la trajectoire professionnelle via, entre autres, le CPF totalement rénové, la libéralisation de l’apprentissage et de la ...

    18 septembre 2018

  • Passer à la propreté 4.0

    L’accélération des évolutions technologiques, avec notamment la robotisation et les objets connectés, permet aux industriels du secteur hygiène et propreté de proposer des produits intégrant de nouvelles fonctionnalités autonomes.

    3 septembre 2018

  • INNOVATIONS INTERCLEAN

    JUSQU’OÙ IRONT LES ROBOTS ?

    Des robots, encore des robots, toujours… les autolaveuses autonomes ont fait leur show lors du dernier salon Interclean à Amsterdam. Les dernières nées vont même jusqu’à se recharger, se vidanger et remplir leurs réservoirs seules. Si ...

    25 juin 2018

Dossiers de la rédaction
  • CHIMIE
    4 septembre 2017
    - Table ronde : Quand la chimie se fait plus douce - Innovations : L'enjeu du bon dosage - Solutions alternatives : Produire les détergents sur place
  • Marché
    1 juin 2017
    Les acteurs du luxe n’hésitent plus à confier l’entretien de leurs locaux à des prestataires extérieurs. Face à des exigences extrêmes, les entreprises de propreté développent process innovants et politiques RH pointues.
  • Technologies
    1 février 2017
    Si certains freins technologiques et économiques subsistent, la robotisation des machines de propreté progresse. Les applications professionnelles n’en sont encore qu’à leur début mais pour les entreprises la question est d’ores et déjà posée : comment ...
  • PUBLI-COMMUNIQUE
    23 janvier 2017
    Innovations, rencontres et solutions seront les maîtres mots de cette quinzième édition d’Europropre Multiservices Expo 2017. Toute la profession se retrouve les 28, 29 et 30 mars à Paris Porte de Versailles dans le Pavillon 3. Une offre encore plus importante et ...
  • 1 octobre 2016
    Industrie : quelles sont les cartes à jouer ? Agroalimentaire : L’externalisation gagne du terrain

Sélections thématiques