Entreprises et marchés

GSF, un acteur responsable

La rédaction | 4 janvier 2019 |

Le groupe GSF a réaffirmé son engagement en signant la nouvelle Charte de la diversité et a reçu le label « Relations fournisseurs et achats responsables », délivré par le Conseil national des achats.


Comme depuis 2004, GSF (34 000 collaborateurs, 847 M€ de chiffre d'affaires) a signé le 20 décembre dernier la Charte de la diversité, en présence de Dominique Estrosi-Sassone, sénateur des Alpes-Maritimes, conseillère métropolitaine et conseillère municipale.

La Charte de la diversité compte 3 800 signataires. Elle engage les entreprises à sensibiliser et former les dirigeants et managers impliqués dans le recrutement, la formation et la gestion des carrières, et progressivement l’ensemble des collaborateurs aux enjeux de la non-discrimination et de la diversité, ainsi qu'à promouvoir l’application du principe de non-discrimination. Les signataires doivent aussi favoriser la représentation de la diversité de la société française dans toutes ses différences et ses richesses au sein des effectifs et à tous les niveaux de responsabilité et communiquer sur leur engagement auprès de l’ensemble de leurs collaborateurs ainsi que de leurs clients, partenaires et fournisseurs, afin de les encourager au respect et au déploiement de ces principes. Les entreprises engagées doivent également intégrer la politique de diversité dans le dialogue social avec les représentants du personnel et évaluer régulièrement les progrès réalisés.

Acheteur responsable

En parallèle, GSF s’est vu décerner fin novembre le label « Relations fournisseurs et achats responsables » par le Conseil national des achats (CNA) et le médiateur des entreprises. Cette récompense distingue les entreprises françaises ayant fait la preuve de relations durables et équilibrées avec leurs fournisseurs. Marie Calautti, Directrice adjointe du service des achats, avait déposé la candidature du groupe en avril 2018. Pour valider cette demande, elle a dû répondre à un large questionnaire avec différents critères d’évaluation parmi lesquels l'engagement et la gouvernance de l’organisation dans une démarche d’achats responsables, le respect des intérêts des fournisseurs et sous-traitants ou encore l'intégration de la responsabilité sociétale dans le processus achats

« GSF est la première entreprise du secteur de la propreté à obtenir ce label. Ce dernier est l’outil idéal pour reconnaître les achats responsables, a affirmé François Girard, membre du comité général du CNA. Il permet de visualiser la réalité de l’engagement. Le dialogue avec les fournisseurs, et l’accompagnement de ces derniers par le service des achats pour progresser ont été des éléments déterminants pour la force du dossier. » Sur 2 000 signataires de la Charte Relations Fournisseurs et Achats Responsables, 40 sont labellisés.



PARTAGER

imprimer partager par mail

Informations

Newsletter

2 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

  • Tout pour lustrer

    Pour lustrer les sols, l'utilisation de disques diamant - associé à une autolaveuse ou une monobrosse adaptée - évite de faire appel à la chimie, réduisant l'impact sur l'environnement et les coûts. Pour les surfaces, les microfibres sont de plus ...

    22 mai 2019

  • Comment miser sur la personnalisation ?

    Fort de la proximité et de sa réactivité, Pithiviers Nettoyage entend se différencier par sa capacité d'ajustement du cahier des charges en fonction de l'évolution des besoins de ses clients.

    7 mai 2019

  • Publi-communiqué

    Innovations et respect de l’environnement

    Dans un marché qui renoue avec la croissance, le développement durable et l’environnement restent des enjeux majeurs pour le secteur de la propreté. Ce sont aujourd’hui des éléments clefs à sa croissance et de véritables moteurs de performance. ...

    3 avril 2019

Dossiers de la rédaction
  • CHIMIE
    4 septembre 2017
    - Table ronde : Quand la chimie se fait plus douce - Innovations : L'enjeu du bon dosage - Solutions alternatives : Produire les détergents sur place
  • Marché
    1 juin 2017
    Les acteurs du luxe n’hésitent plus à confier l’entretien de leurs locaux à des prestataires extérieurs. Face à des exigences extrêmes, les entreprises de propreté développent process innovants et politiques RH pointues.
  • PUBLI-COMMUNIQUE
    23 janvier 2017
    Innovations, rencontres et solutions seront les maîtres mots de cette quinzième édition d’Europropre Multiservices Expo 2017. Toute la profession se retrouve les 28, 29 et 30 mars à Paris Porte de Versailles dans le Pavillon 3. Une offre encore plus importante et ...
  • 1 octobre 2016
    Industrie : quelles sont les cartes à jouer ? Agroalimentaire : L’externalisation gagne du terrain
  • 1 mai 2016
    - Innovation : L’arrivée de la propreté connectée - Machines : La percée des robots - Chimie : Le dosage se perfectionne

Produits et Services

Sélections thématiques