Jacques Chanut, président de la Fédération Française du Bâtiment explique pourquoi il n'a pas souhaité signer la charte du gouvernement "Engagé pour FAIRE".

Alors qu'hier, 137 acteurs publics et privés engagés dans la rénovation énergétique s'étaient réunis autour de François de Rugy et Julien Denormandie pour la signature de la charte "Engagé pour FAIRE", la rédaction de Génie Climatique Magazine s'étonnait de ne pas retrouver parmi eux la FFB. Jacques Chanut, président de la Fédération, a tenu à donner les raisons de cette "absence".Discours volontariste VS aides rabotéesEn ne signant pas cette charte, le patron des artisans veut dénoncer le décalage entre un discours volontariste de la part du gouvernement et un rabotage des aides incessant, en témoigne notamment la suspension du financement de la formation des artisans actée il y a quelques semaines. "Plutôt qu'une campagne de communication pour se donner bonne conscience tous ensemble, nous attendons une clarification sur les moyens que le gouvernement veut mettre en place pour répondre à ses ambitions" a déclaré Jacques Chanut à Génie Climatique Magazine.De son côté, le Ministère de la Transition écologique et solidaire vient de lancer un simulateur d'aides à destination des particuliers qui souhaiteraient remplacer leur chaudière vétuste. Simulateur qui compare les offres des fournisseurs d'énergie référencés par l'Etat.LIRE AUSSI Le Gouvernement lance son simulateur d'aides au changement de chaudière

NULL