La start-up Qarnot Computing – père du radiateur-ordinateur – lance fin mars un « crypto-radiateur » QC-1, permettant aux particuliers de « miner de la crypto-monnaie » tout en chauffant leur logement. Explications.

Dans le jargon des crypto-monnaies, le crypto-radiateurQC-1 minera la monnaie la plus rentable parmi 3 monnaies virtuels préconfigurées (qui pourront changés en fonction des évolutions du marché). Le minage sert d’abord à la création de la cryptomonnaie en elle-même, mais il sert aussi et surtout à vérifier, authentifier et valider les transactions effectuées dans la dite monnaie. Concrètement quand le ménage souhaite se chauffer, les processeurs se mettent à travailler et, tout en minant des crypto-monnaies, génèrent de la chaleur Grâce aux deux processeurs graphiques qu’il embarque, le QC-1 est capable, par exemple, de miner l' Ether - une des trois monnaies préconfigurées - à 60 MegaHash par seconde (vous vous demandez où vous êtes, c'est normal : pour simplifier, il s'agit de la vitesse à laquelle le radiateur génére de la monnaie virtuelle). Ce qui, d’après ses concepteurs, permet de générer un revenu non négligeable pour le ménage, équivalent à 100 euros/mois au cours actuel. En pratique le crypto-radiateur s’accroche à un mur, se branche à une prise électrique et se connecte à une box internet. Une application mobile permettra à l’utilisateur de paramétrer.   Ses concepteurs souligne que le QC-1, comme son cousin Q.rad, ne génère pas de bruit car il n’intègre pas de parties mobiles ou de disque dur. La première série de production du crypto-radiateur QC-1 sera lancée mardi 20 mars.