Réduire son empreinte écologique en pratiquant un nettoyage durable, tout en étant rentable ? La question n’a rien de paradoxal. Intégrée dans les produits et de nouveaux process de pilotage, la technologie réconcilie « le moins » avec le « mieux » et optimise les usages, au bénéfice d’une plus grande performance environnementale.

Modifiant en profondeur les achats en matière d’hygiène au sein des ménages et des milieux professionnels, la prise de conscience environnementale est devenue une notion prégnante au cahier des charges des donneurs d’ordre. Plus question, pour l’entreprise, d’évoquer la prestation de nettoyage sans considérer son empreinte sur la planète, les évolutions réglementaires, et l’engagement croissant des collaborateurs sur le sujet. En réponse à des attentes et des obligations de plus en plus marquées en termes de développement durable, l’achat doit désormais se faire plus green, plus vertueux mais également profitable, alors que se renforcent dans le même temps le besoin de réassurance et les conditions sanitaires sur le lieu de travail. Comment, dès lors, concilier les actions de respect environnemental, avec une expression de propreté grandissante ? Une équation à laquelle Kärcher, expert dans les technologies de nettoyage, s’attache à répondre avec pragmatisme : « La question n’est pas de savoir comment éliminer une empreinte par définition inévitable, mais comment la réduire de façon significative et durable », observe Patrice Anderouard, directeur marketing France du groupe allemand.

PatriceAnderouard.jpg

« Si le produit le plus respectueux est celui que l’on n’utilise pas, il peut tout aussi bien être celui que l’on utilise moins, ou mieux, pour autant que sa conception d’origine intègre déjà un certain nombre de prérequis ». Ecologie/rentabilité : la réponse technologique S’il incombe aujourd’hui à l’acheteur de choisir au mieux les outils et les moyens d’action pour minimiser l’impact dans l’exécution des services d’entretien, charge également aux industriels de se poster à la hauteur des enjeux : « Pour cela, il faut que l’ensemble des parties prenantes s’inscrivent dans une dynamique construite à plus long terme, pour atteindre un objectif commun », estime Patrice Anderouard, pour qui l’innovation sera moteur et gage d’un partenariat durable, et une réponse aux problématiques environnementales. « Sur un marché encore largement tiré par le prix, l’innovation technologique permet de réduire son empreinte et les coûts d’usage. Les deux ne sont pas incompatibles, et vont même complètement de pair ». Aller vers l’économie tout en prenant soin de l’environnement, ainsi s’affirme la performance selon Kärcher, à travers une proposition de valeur globale synonyme d’efficience : des machines aux consommables, chaque produit s’inscrit au coeur d’une même démarche d’innovation technologique, afin d’encourager des processus plus rentables et plus écologiques. « Dotées de technologie augmentée, les machines sont automatiquement configurées de manière à garantir une efficacité optimale et mesurable. La consommation en énergie, en eau et en détergent en est sensiblement réduite », détaille Patrice Anderouard, considérant ainsi que siloter les achats ne participe pas toujours d’une stratégie économique gagnante, dès lors que la complémentarité machine/produit s’avère plus rentable, durable et opérante. 

cadencedelefficience.jpg

De la cadence à l’efficience

Sur un marché constamment soumis à de nouvelles règles, la performance ne suppose plus de céder aux enjeux environnementaux, mais de les anticiper. Sous la pression de la crise sanitaire, le nettoyage à la demande s’intensifie, à mesure que s’accroissent l’obligation de résultat et la visibilité des équipes sur le terrain. Une évolution qui implique, pour Kärcher, une réponse là encore technologique, via des systèmes connectés de gestion de flotte et d’installations. Sur le concept du Cleaning on Demand, la plateforme permet ainsi aux prestataires de services de piloter plus efficacement les ressources, mais également de fournir des preuves plus transparentes des services rendus. Visant à éviter de consacrer inutilement du temps et de l’argent dans le nettoyage systématique, cette nouvelle façon de penser les process possède de multiples avantages, tels qu’une réduction observée des temps de travail et de mise en marche des appareils d’environ 10 %, indique Patrice Anderouard. « Cela entraîne également diverses économies potentielles en matière de durabilité, notamment sur les ressources d’eau, d’électricité et de produits de nettoyage ».

Une image vertueuse, de bout

Déployée dans un futur proche, cette innovation digitale répond du parti pris vertueux que le fabricant décline aujourd’hui sur l’ensemble de la supply chain, à travers un sourcing des matières premières le plus respectueux possible, la production d’énergies renouvelables, l’emploi de matériaux optimisés et une production européenne. « De la conception à la mise en bouteille, la rationalité couvre tous les domaines, afin de réduire au maximum ce qui nous sépare de l’usage du produit », poursuit le responsable, qui inclut dans cette philosophie le haut degré de recyclabilité produit. « Les matières premières indispensables doivent être réutilisables, autant que possible, une fois la machine arrivée en fin de vie. Si toutes nos machines sont aujourd’hui recyclables à plus de 90 %, nous nous appuyons également sur deux de nos filiales pour la réparation et la remise sur le marché des produits dédiés à une seconde vie ». Dans cette réflexion à 360°, il est donc temps, conclut le fabricant, de ne plus se contenter de petites évolutions, mais d’amorcer une révolution au-delà même des innovations : « Pour rester compétitif, le nettoyage doit progresser significativement dans sa création de valeur, mais également dans sa fonction, avec des agents mieux formés et valorisés. C’est aussi au dépend d’une meilleure image que la profession s’inscrira, demain, dans une plus grande performance environnementale».

ECO!EFFICIENCY, LA FORCE DE L’INNOVATION

Le programme eco!efficiency Kärcher est présent dans tous les secteurs de l’entreprise et fait partie intégrante de la pensée et du discours du groupe. Si vous voulez faire avancer les choses, vous devez montrer le chemin et afficher la couleur. Les symboles bleus, représentant les différents aspects de l’eco!efficiency Kärcher, permettent de visualiser d’un seul coup d’oeil, où et comment Kärcher atteint une meilleure efficacité grâce à sa force d’innovation. eco!efficiency Kärcher, c’est :

- Un gain de temps

- Moins d’émission carbone

- Une consommation d’eau réduite

- Une recyclabilité élevée

- Moins d’eaux usées

- Une réparation simplifiée

- Un niveau sonore réduit

- De l’efficacité énergétique

- Une sélection de matériels adaptés à chaque utilisation

QUI SOMMES NOUS ?

Dans le monde entier, le nom de Kärcher est synonyme de performance, de qualité et d’innovation. En tant que leader mondial de solutions de nettoyage, Kärcher est à la pointe de l’innovation technique, sans pour autant se limiter à ce domaine. Plus de 1000 collaborateurs travaillent à la recherche et au développement de processus et de produits encore plus économiques et écologiques en mettant en oeuvre les technologies les plus modernes dans la production, le développement, le design et l’expérimentation. Avec pour objectif, plus d’efficacité, une longévité accrue et une meilleure protection del’environnement.