Equipée d’outils connectés pour répondre au besoin de traçabilité de leurs clients et se différencier sur le marché, une grande partie des entreprises de propreté peine toutefois à investir pour mieux structurer et optimiser leurs données collectées sur le terrain. Rentabilité, valeur ajoutée, services additionnels, fidélisation client : pour Éric Fekkar, dirigeant fondateur de Teleric, la profession a pourtant tout à y gagner.

La mobilité connectée est maintenant bien ancrée dans la société. C’est également le cas dans le secteur de la propreté, où l’IoT contribue à faciliter et accélérer la circulation des données, une dimension essentielle pour des entreprises dont le coeur d’activité s’opère non pas interne, mais chez le client. Télépointage, traçabilité des interventions, géolocalisation des salariés et des équipements, contrôles qualité en ligne… Si le marché s’est progressivement équipé en solutions mobiles et plateformes de gestion, une grande partie des entreprises de propreté n’a pour l’heure opéré qu’un déploiement partiel, en réponse à l’injonction des clients soucieux d’accéder à une plus grande traçabilité en temps réel. « Ce n’est plus l’entreprise qui veut contrôler ses agents, c’est le donneur d’ordres qui veut contrôler ses prestataires » , observe Éric Fekkar, dirigeant de l’entreprise Teleric, expert en solutions de traçabilité connectée depuis 2007. « Depuis une dizaine d’années, ce changement de paradigme a encouragé les entreprises de propreté à passer d’un système de traçabilité simple répondant à des besoins internes à une traçabilité plus évoluée afi n de se différencier dans les appels d’off res. Malheureusement, cette traçabilité est subie par les spécialistes de la propreté, qui considèrent rarement les bénéfi ces et le retour sur investissement que pourrait engendrer le passage à une traçabilité maîtrisée ».

Structurer sa donnée pour mieux la rentabiliser

Gérant au quotidien des interventions sur des sites distants et à des horaires souvent décalés, les entreprises de propreté ont tout intérêt à tirer parti de solutions numériques adaptées pour fournir à chacun la bonne information au bon moment en fonction des profi ls (agent, inspecteur, dirigeant, administratif, client...). Un dirigeant a par exemple besoin de tableaux de bord synthétiques sur son activité, un administratif recherche les informations relatives à la paie et à la facturation, alors que l’inspecteur se concentre sur ses chantiers, avec les axes d’optimisation et les zones de risques. Pour répondre à cet enjeu de performance et de rentabilité des données, Teleric a mis en place une solution modulaire composée d’une suite logicielle et d’objets connectés de type IoT, adaptés à chaque situation (modules de pointage, traçabilité, sécurité des agents, usagers, client, qualité). « À partir des données collectées au plus près du terrain et centralisées en temps réel, la plate-forme de corrélation élabore et restitue à chacun les informations pertinentes dont il a besoin pour faire son travail au mieux. » Optimisation des process, meilleure gestion managériale des équipes, facilitation des tâches administratives... Ces solutions permettent d’abord aux inspecteurs de passer d’un mode réactif à un mode proactif dans le suivi de leurs chantiers et de prévenir les problèmes avant même qu’ils soient perceptibles par les clients. « Si la représentation du coût, le manque d’expertise interne et la peur de transparence constituent toujours des freins puissants dans la profession ; ceux qui ont franchi le pas rendent compte d’une forte rentabilité dès les premiers mois d’exploitation ».

 

L’Intelligence Artificielle, avenir de la traçabilité.

Dans un contexte de multiplication des objets connectés, et pour ne pas se noyer dans le flot de données ni s’en tenir au seul usage d’informations parcellaires et non structurées (pointages, contrôles qualité, anomalies, sondages...), il apparaît donc impératif pour les entreprises de propreté de se doter d’une solution de pilotage évoluée. Une plateforme paramétrable et personnalisée dont l’objectif est d’analyser la masse des données brutes, puis de restituer la quintessence des informations pertinentes au chef de site, chef d’agence, à l’inspecteur, l’équipe d’intervention, l’agent sédentaire ou au directeur régional, soit chaque acteur de l’écosystème, suivant son rôle et ses besoins. Dans cette optique, Teleric a décidé de développer un moteur d’intelligence artifi cielle permettant aux entreprises de propreté de passer d’un système de traçabilité subie à un système de traçabilité maîtrisée, dont les capacités d’analyse prédictive aboutissent à un diagnostic des chantiers avec les éléments à risque, les zones d’optimisation et ainsi, de nouvelles opportunités business. Comme explique Éric Fekkar, « plus il existe de sources de données, plus l’analyse est riche. En qualifi ant davantage les besoins sur le terrain, les entreprises de propreté peuvent mettre en place de nouveaux services additionnels tout en se concentrant sur leur métier ». Dans l’objectif d’une traçabilité plus fi ne et pertinente, les technologies issues de l’Intelligence Artifi cielle promettent de renforcer la rentabilité des entreprises en encourageant de nouveaux business, tout en les dotant d’une vraie valeur ajoutée en termes d’accompagnement, de relation et de fi délisation client.