Archive

Préparer l’embauche de salariés avec l’apprentissage

Séverine Wilson | 18 septembre 2019 |

Huit cents jeunes sont encore en recherche d’un poste en apprentissage au sein du secteur de la propreté. Une solution pour les entreprises pour former ses futurs collaborateurs.


La campagne d’apprentissage dans le secteur de la propreté a redémarré en septembre. Ce second souffle doit permettre aux 800 jeunes (du CAP au Master) encore en recherche d’une entreprise de trouver un poste d’alternant. « Avec la mise en place de la réforme, nous allons pouvoir intégrer des jeunes jusqu’à 30 ans tout au long de l’année », précise Sadia Anafal, directrice formation & apprentissage de l’Inhni.

L’apprentissage est un enjeu clé pour les entreprises de propreté, qui contribue à leur politique RH et de développement des compétences, intégrer et former des jeunes à la culture et aux valeurs de l’entreprise, fidéliser les futurs collaborateurs. « L’alternance fait souvent partie des critères d’appels d’offres publics », ajoute Sadia Anafal. Pour les entreprises de moins de 250 salariés, des aides financières existent pour les niveaux CAP et Bac.

Sur l’ensemble du territoire, les 22 développeurs de l’alternance de l'Inhni accompagnent les candidats dans leur projet d'intégration au secteur et les entreprises : recensement des besoins, mobilisation des jeunes, mise en relation, signature du contrat, suivi des apprentis par des formateurs en entreprise et au CFA. De plus, des équipes de proximité proposent de sensibiliser et de former gratuitement les tuteurs dans l’entreprise. Tout est pris en charge de A à Z pour faciliter l’intégration de l’apprenti.

Pour en savoir plus : contacter les conseillers Inhni.

Ils en témoignent…

SRV264_Actu-Julien.jpg

Léo Julien (Neveu Nettoyage, Rennes), ambassadeur du CFA

« L’apprentissage est une nécessité pour la PME que nous sommes. Nous avons plusieurs apprentis du CAP au Master. Dans un métier en perpétuelle évolution, ils nous permettent de rester à jour au niveau des pratiques. Ils se sentent aussi valorisés de nous faire partager leur savoir.

En début de cursus, l’apprentissage dans notre secteur est souvent un choix par défaut. Mais il peut être l’élément déclencheur d’une vraie passion pour certains jeunes, qui seront nos futurs collaborateurs.

Le fait d’être passé par le CFA Propreté Inhni Ouest est un argument dans le choix des futures évolutions internes. L’entreprise évolue en même temps que l’apprenti, alors la porte lui est grande ouverte à la fin de sa formation. »

SRV264_Actu-Patrick.JPG

Patrick Belloq (Ranko, Ace Pro Nettoyage, Val-de-Marne), partage d’apprenti

« L’apprentissage permet d’insuffler notre culture d’entreprise et de participer à l'emploi qualifié des jeunes. En tant que TPE, il nous paraissait difficile de nous lancer dans cette démarche seuls. Nous expérimentons donc le partage d’apprenti avec une autre TPE francilienne (LNP). Titulaire d’un CAP, le jeune prépare un Bac Pro HPS à Gennevilliers. Une convention tripartite a été établie entre l’Inhni, Ranko et lui, ainsi qu’une convention de rémunération entre les deux entreprises. »

SRV264_Actu-Yann.jpg

Yann Hamon (Atalian), ancien apprenti

« L’alternance est un moyen de préparer des salariés à l’embauche pour répondre à des besoins futurs. C'est une chance offerte à un jeune et peut-être également le début d'une collaboration fructueuse. Pour l’entreprise, il est avantageux de pouvoir former de nouveaux salariés pour adapter leurs compétences à ses activités.

Étant moi-même un ancien apprenti, je peux affirmer que l’apprentissage est pour moi l’avenir de l’emploi et une solution viable aux besoins du marché du travail. C’est une voie d’excellence qu’il faut favoriser. Selon le ministère du Travail, 7 apprentis sur 10 trouvent un emploi à la fin du cursus. »



Informations

Newsletter

2 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Actualités

Dossiers de la rédaction
  • STRATÉGIE
    1 octobre 2019
    Pour créer un nouveau modèle économique, le secteur de la propreté doit se réinventer. C’est autour de la satisfaction de l’utilisateur final (usager des transports, occupant des bureaux, client du centre commercial…) que les entreprises du secteur ...
  • CHIMIE
    4 septembre 2017
    - Table ronde : Quand la chimie se fait plus douce - Innovations : L'enjeu du bon dosage - Solutions alternatives : Produire les détergents sur place
  • PUBLI-COMMUNIQUE
    23 janvier 2017
    Innovations, rencontres et solutions seront les maîtres mots de cette quinzième édition d’Europropre Multiservices Expo 2017. Toute la profession se retrouve les 28, 29 et 30 mars à Paris Porte de Versailles dans le Pavillon 3. Une offre encore plus importante et ...
  • 1 octobre 2016
    Industrie : quelles sont les cartes à jouer ? Agroalimentaire : L’externalisation gagne du terrain
  • 1 mai 2016
    - Innovation : L’arrivée de la propreté connectée - Machines : La percée des robots - Chimie : Le dosage se perfectionne

Produits et Services