Archive

HYGIÈNE ET PROPRETÉ

Quels enjeux pour les grandes surfaces alimentaires ?

| 1 mars 2010 | Services n° 0202

La propreté d'un supermarché inue sur l'acte d'achat.
En quoi la propreté influence-t-elle les comportements des consommateurs en grande surface ? Comment peut-elle modifier le processus d'achat ? Et quelles sont les attentes des clients dans ce domaine ? Pour répondre à ces questions, le rheingold Institut en Allemagne a réalisé une série d'études qualitatives et psychologiques dont il vient de livrer les conclusions.

La propreté dans les grandes surfaces : un sujet délicat et explosif, trop souvent oublié au prot de discussions sur les prix et la qualité des produits. A l'initiative d'Ecolab, le rheingold Institut aborde ce sujet avec une étude internationale réalisée en Allemagne et en France. Il est parvenu à des conclusions tout à fait étonnantes qui démontrent l'importance et l'acuité du sujet de la propreté dans les supermarchés pour les consommateurs et quelles peuvent être les conséquences d'un manque de propreté pour ceux-ci. Pour le consommateur, les critères fondamentaux applicables aux supermarchés, incluant la propreté et l'hygiène, sont trop souvent négligés. C'est l'une des conclusions majeures de l'étude. Cette propreté toutefois, n'est jamais dénie comme un absolu, mais toujours comme une propreté vivante qui présente les produits de manière authentique, sensuelle et soignée.

Un concept de propreté réussi dans le commerce alimentaire de détail requiert un bon équilibre entre les extrêmes du trop et du trop peu.

Celui qui ne veille pas à la propreté des sols, rayons, fenêtres et vitrines ou ne présente pas ses produits d'une manière claire et ordonnée suscite l'irritation du consommateur. Le client de ce supermarché se sent dégoûté et écœuré, évite certains rayons voire le magasin. En revanche, le gérant qui nettoie ses sols au point que ses clients se sentent eux-mêmes sales, voire gênants, dérive dans l'extrême opposé d'un monde articiel et sans âme.

 

Six dimensions de la propreté vivante

Les résultats de l'étude montrent que propreté et hygiène sont pour les clients des critères de choix importants d'un magasin. Un concept approprié dans ce domaine assure aux consommateurs des achats tranquilles, sans incident ni surprise désagréable. Un tel concept supporte la stratégie du supermarché et rehausse son pouvoir de séduction et son rayonnement. Les courses deviennent une sorte d'aventure, une fuite agréable hors du quotidien, une chasse au petit extra qui fera plaisir à la maison, un tour sur le marché. Le gérant et son personnel auront donc tout intérêt à attacher beaucoup (plus) d'attention et de soin à ce thème complexe à l'avenir.

Les interviews menées par le rheingold Institut montrent qu'il existe six dimensions autour de la propreté vivante, celles-ci s'influençant réciproquement et interagissant. Elles forment un ensemble vivant et interactif. Si une ou plusieurs dimensions sont négligées dans cette construction, cela trouble le vécu et l'état d'esprit propice aux achats.

L'interdépendance des diverses dimensions apparaît encore plus concernant le nettoyage approprié et l'organisation et la clarté, fondamentaux de la propreté. Ceux-ci font partie intégrante de l'idée de propreté et d'ordre des consommateurs et donnent aux clients un sentiment de sécurité et d'orientation. Sans cela, une mise en place soignée et une atmosphère chaleureuse ne sufront pas. Là où des cartons traînent, là où un sol sale ou des murs crasseux baignent dans une lumière chaude ou, par facilité sont fraîchement repeints, la revalorisation du supermarché est un échec.

Cependant, un entrepôt parfaitement nettoyé et rangé reste un entrepôt. Le gérant qui veut relooker son magasin pour y créer une meilleure ambiance, a besoin d'un concept global cohérent. Les surfaces de vente doivent éventuellement être réagencées et aménagées différemment, le rangement repensé, le nettoyage analysé et modié, les sources de lumière renouvelées et le personnel formé.

Source : Ecolab

Base de l'étude

Pour réaliser cette étude, 75 interviews ont été réalisées dans cinq villes (Munich, Hambourg, Cologne en Allemagne et Paris et Toulouse en France). Au cours de ces deux heures d'entretien, l'intervieweur prend le temps de faire un voyage d'exploration sur le thème en question avec les personnes interrogées.

Ce cadre protégé et intensif donne aux personnes ainsi testées la possibilité de thématiser tout ce qui leur

vient à l'esprit sur le sujet.

Les préférences personnelles,

envies, souhaits et rêves peuvent être tout aussi bien évoqués que les éléments désagréables, pénibles ou non désirés. En outre, la moitié

des ces entretiens ont été complétés par des courses accompagnées qui ont fourni des indications essentielles pour la compréhension psychologique de la question.

Au total, plus de 150 heures d'interview et quelque 70 heures de description des courses ont été examinées et analysées par des psychologues diplômés.



Consulter l'intégralité du dossier " Grande distribution : un secteur complexe "

Plus de Photos

« La propreté en grande consommation : importance psychologique de la propreté et de la sécurité des aliments pour le consommateur » est le fruit de l'étude menée par le rheingold Institut.

Informations

Newsletter

2 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Actualités

Dossiers de la rédaction
  • CHIMIE
    4 septembre 2017
    - Table ronde : Quand la chimie se fait plus douce - Innovations : L'enjeu du bon dosage - Solutions alternatives : Produire les détergents sur place
  • Marché
    1 juin 2017
    Les acteurs du luxe n’hésitent plus à confier l’entretien de leurs locaux à des prestataires extérieurs. Face à des exigences extrêmes, les entreprises de propreté développent process innovants et politiques RH pointues.
  • PUBLI-COMMUNIQUE
    23 janvier 2017
    Innovations, rencontres et solutions seront les maîtres mots de cette quinzième édition d’Europropre Multiservices Expo 2017. Toute la profession se retrouve les 28, 29 et 30 mars à Paris Porte de Versailles dans le Pavillon 3. Une offre encore plus importante et ...
  • 1 octobre 2016
    Industrie : quelles sont les cartes à jouer ? Agroalimentaire : L’externalisation gagne du terrain
  • 1 mai 2016
    - Innovation : L’arrivée de la propreté connectée - Machines : La percée des robots - Chimie : Le dosage se perfectionne

Produits et Services