Santé et environnement

Une étude auprès des usagers sur le séchage des mains

WILSON, Séverine | 16 octobre 2020 |

Avec la pandémie de Covid-19, les attentes des usagers concernant l'hygiène dans les espaces publics sont de plus en plus élevées, entraînant un changement de préférence pour les solutions de séchage des mains.


Selon une étude réalisée par Tork (groupe Essity) dans quatre pays européens (Allemagne, Espagne, France, Suède), près de sept personnes interrogées sur dix estiment qu'il est plus dangereux aujourd'hui qu'avant la pandémie d'aller dans des installations dont les toilettes publiques ne sont pas hygiéniques. Les attentes concernant l'hygiène dans les espaces publics sont plus élevées que jamais. 80 % des personnes interrogées estiment qu'il est essentiel pour la sécurité publique de maintenir un niveau d'hygiène élevé dans les toilettes publiques.

Cette préoccupation accrue a entraîné un changement de préférence pour les solutions de séchage des mains. 37 % des personnes ont désormais une plus forte préférence pour les essuie-mains en papier par rapport à la situation précédant la pandémie. Les raisons les plus fréquemment évoquées sont la perception que les essuie-mains en papier sont plus hygiéniques pour l'utilisateur (80 %), qu'ils permettent de se sécher les mains plus rapidement (42 %) et qu'ils propagent moins de bactéries dans l'air (39 %). 43 % des personnes déclarent ne pas se sentir en sécurité en particulier dans des toilettes équipées de sèche-mains à air pulsé.

Hausse de la demande des essuie-mains papier

Dans son communiqué, Tork précise que, contrairement aux essuie-mains en papier, les sèche-mains à air pulsé produisent davantage de gouttelettes en suspension dans l'air, ce qui augmente le risque de propagation des bactéries. Le frottement du séchage des mains avec des essuie-mains en papier contribue également à éliminer plus de bactéries que les autres options de séchage. Pour les zones où l'hygiène est normée, comme les usines de transformation des aliments et les hôpitaux, les essuie-mains en papier sont donc la solution optimale. « Nous avons constaté une augmentation des demandes de la part des responsables d'établissement qui souhaitent passer des sèche-mains à air pulsé aux essuie-mains en papier. Si certaines installations ont pu choisir des sèche-mains auparavant, en raison de la facilité d'utilisation perçue, cela ne suffit plus, déclare Alberto Cajiga, vice-président du marketing, Essity Hygiène professionnelle. La pandémie de Covid-19 a accéléré cette prise de conscience par les décideurs que toutes les entreprises doivent s'adapter à une nouvelle norme d'hygiène. »



PARTAGER

imprimer partager par mail

Informations

Newsletter

2 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

  • STRATÉGIE

    Adapter les services hôteliers aux espaces de coworking

    Maxime Naït a choisi le tertiaire comme créneau pour sa société CleanWorld, et en particulier les espaces de coworking. Fort de son expérience passée, il duplique les services hôteliers aux prestations qu’il propose dans ce domaine.

    1 septembre 2020

  • Comment faire le pari de s'associer ?

    Se regrouper avec quatre autres entreprises de propreté du Centre a permis à Multis de mutualiser les bonnes pratiques et de se positionner sur des marchés régionaux.

    6 novembre 2019

  • Une joint-venture pour intégrer Le Petit Plus

    Début octobre, Paprec, acteur principal du recyclage, et FastRoad, spécialiste du transport adapté, ont créé une joint-venture sociale en intégrant Le Petit Plus, active dans la collecte des déchets de bureau.

    27 octobre 2019

Dossiers de la rédaction
  • STRATÉGIE
    1 octobre 2019
    Pour créer un nouveau modèle économique, le secteur de la propreté doit se réinventer. C’est autour de la satisfaction de l’utilisateur final (usager des transports, occupant des bureaux, client du centre commercial…) que les entreprises du secteur ...
  • CHIMIE
    4 septembre 2017
    - Table ronde : Quand la chimie se fait plus douce - Innovations : L'enjeu du bon dosage - Solutions alternatives : Produire les détergents sur place
  • PUBLI-COMMUNIQUE
    23 janvier 2017
    Innovations, rencontres et solutions seront les maîtres mots de cette quinzième édition d’Europropre Multiservices Expo 2017. Toute la profession se retrouve les 28, 29 et 30 mars à Paris Porte de Versailles dans le Pavillon 3. Une offre encore plus importante et ...
  • 1 octobre 2016
    Industrie : quelles sont les cartes à jouer ? Agroalimentaire : L’externalisation gagne du terrain
  • 1 mai 2016
    - Innovation : L’arrivée de la propreté connectée - Machines : La percée des robots - Chimie : Le dosage se perfectionne

Produits et Services

Sélections thématiques