Santé et environnement

Rencontres entre la propreté et la médecine du travail

Séverine Wilson | 28 novembre 2019 |

Photo : Services.

Une matinée d’échange était organisée, le 14 novembre à Rosny-sous-Bois, entre les représentants de la branche Propreté et les deux principaux services de santé au travail d’Ile-de-France.


Le 14 novembre dernier, représentants de la branche Propreté, médecins du travail, infirmiers, assistantes sociales, ergonomes et psychologues se sont rencontrés lors d’une matinée d’échange intitulée « Agir sur la santé au travail : une branche professionnelle mobilisée ». Le Fare Propreté, l’Amet et le CMIE - les deux principaux services de santé au travail d’Ile-de-France (région qui représente 1/3 des entreprises de propreté de France) - avaient convié les acteurs de la santé au travail à Rosny-sous-Bois (Seine-St-Denis). Ils souhaitent ainsi renforcer les liens entre la branche et la médecine du travail pour mieux se coordonner. Une centaine de participants étaient présents.

L’événement, premier dans son genre, a été introduit par Fabien Parise, directeur général de l’Amet et Laurène Calvez, responsable du pôle prévention au sein du CMIE, deux services qui suivent à eux deux près de 60 000 salariés de la propreté. Patricia Charrier-Izel, déléguée générale du Fare Propreté, a ensuite présenté le secteur (périmètre d’activité, spécificités, chiffres clés) et l’organisation de la branche, puis les outils et dispositifs pour la prévention. « La branche Propreté fait de la santé et de la sécurité au travail un enjeu majeur, a-t-elle affirmé. Nous devons encourager nos entreprises de propreté à considérer les médecins du travail comme des partenaires. »

Présentation des politiques et outils de branche

La politique RSE de la branche a été mise en avant, avec un focus sur la diversité et le travail en journée/en continu. Betty Vadeboin, cheffe de projet prévention & santé au travail du Fare Propreté, a notamment traité les chiffres de la sinistralité AT/MP, la démarche de prévention des risques TMS, ainsi que l’offre d’accompagnement S&ST proposée aux entreprises de propreté. Christophe Leclercq, chef de projet au CTIP, a évoqué les différentes études menées par la branche notamment sur les risques chimiques. Une phase de questions/réponses a permis de favoriser les échanges, notamment sur les attentes en matière de prévention, et d’aborder des cas très concrets comme les risques psychosociaux et les obligations des clients privés et publics en matière de S&ST.

Deux ateliers avaient lieu en fin de matinée, l’un sur les dispositifs handicap et prévention de la désinsertion professionnelle (animé par Sandrine Razhegi, cheffe de projet national diversité pour le Fare Propreté), l’autre sur la présentation de l’outil en ligne « dispositif santé et sécurité au travail de la propreté ».



PARTAGER

imprimer partager par mail

Informations

Newsletter

2 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

  • Comment faire le pari de s'associer ?

    Se regrouper avec quatre autres entreprises de propreté du Centre a permis à Multis de mutualiser les bonnes pratiques et de se positionner sur des marchés régionaux.

    6 novembre 2019

  • Comment miser sur la réactivité ?

    En se concentrant sur le secteur privé, Corse Propre Services a choisi d’adapter son organisation pour répondre avec la meilleure réactivité aux exigences d’urgence des clients.

    2 octobre 2019

  • Plus mobile avec les matériels sans fil

    L'offre de matériels sans fil se développe pour répondre aux exigences de mobilité et d'ergonomie des entreprises de propreté, tout aussi soucieuses du bien-être de leurs salariés que de leur productivité, en particulier pour le travail en ...

    18 septembre 2019

Dossiers de la rédaction
  • STRATÉGIE
    1 octobre 2019
    Pour créer un nouveau modèle économique, le secteur de la propreté doit se réinventer. C’est autour de la satisfaction de l’utilisateur final (usager des transports, occupant des bureaux, client du centre commercial…) que les entreprises du secteur ...
  • CHIMIE
    4 septembre 2017
    - Table ronde : Quand la chimie se fait plus douce - Innovations : L'enjeu du bon dosage - Solutions alternatives : Produire les détergents sur place
  • PUBLI-COMMUNIQUE
    23 janvier 2017
    Innovations, rencontres et solutions seront les maîtres mots de cette quinzième édition d’Europropre Multiservices Expo 2017. Toute la profession se retrouve les 28, 29 et 30 mars à Paris Porte de Versailles dans le Pavillon 3. Une offre encore plus importante et ...
  • 1 octobre 2016
    Industrie : quelles sont les cartes à jouer ? Agroalimentaire : L’externalisation gagne du terrain
  • 1 mai 2016
    - Innovation : L’arrivée de la propreté connectée - Machines : La percée des robots - Chimie : Le dosage se perfectionne

Produits et Services

Sélections thématiques