Juridique et social

Négociations

Vers un accord de branche sur le temps partiel ?

Séverine Wilson | 15 janvier 2014 |

Photo : Pyc Edition.
Les organisations syndicales ont jusqu’au 24 janvier 2014 pour signer le texte de l’accord de branche sur le temps partiel, finalisé lors de la négociation paritaire du 23 décembre dernier.

À l’issue de cette négociation paritaire, un projet d’accord de branche sur le temps partiel a été mis à la signature des organisations syndicales. Celles-ci disposent d’un délai d’un mois allant jusqu’au 24 janvier. Les principaux éléments de ce texte sont : une durée hebdomadaire minimale de 16 heures, la transposition de la légalisation des compléments d’heures (ex-avenants temporaires), la majoration des heures complémentaires, une amplitude journalière maximale de travail de 13 heures. Le projet prévoit aussi des mesures favorisant l’accès au logement et l’élaboration de chartes partenariales sur le travail en journée/en continu avec les donneurs d’ordres publics et privés.

Dans l’attente de la signature de cet accord et de son extension, des règles sont applicables (relire l’article du 19 décembre 2013 sur les dispositions transitoires). Parmi celles-ci, les heures complémentaires effectuées dans la limite du dixième sont majorées de 10% dès la première heure et restent majorées à 25% au-delà du dixième.

La durée de travail minimale hebdomadaire était fixée dans la loi de sécurisation de l’emploi à 24 heures pour les nouveaux contrats en CDD et CDI au 1er janvier à défaut d’accord dérogatoire de branche. Toutefois, il est envisagé un report au 1er juillet (lire le FEP Express n°201), temps imparti qui permettrait l’application de l’accord de branche s’il est signé d’ici là (lire le FEP express n°200).

Pour en savoir plus : consulter la circulaire sociale n° 2013-12-S42 sur le site www.proprete-services-associes.com



PARTAGER

imprimer partager par mail

Informations

Newsletter

2 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

  • Tout pour lustrer

    Pour lustrer les sols, l'utilisation de disques diamant - associé à une autolaveuse ou une monobrosse adaptée - évite de faire appel à la chimie, réduisant l'impact sur l'environnement et les coûts. Pour les surfaces, les microfibres sont de plus ...

    22 mai 2019

  • Comment miser sur la personnalisation ?

    Fort de la proximité et de sa réactivité, Pithiviers Nettoyage entend se différencier par sa capacité d'ajustement du cahier des charges en fonction de l'évolution des besoins de ses clients.

    7 mai 2019

  • Publi-communiqué

    Innovations et respect de l’environnement

    Dans un marché qui renoue avec la croissance, le développement durable et l’environnement restent des enjeux majeurs pour le secteur de la propreté. Ce sont aujourd’hui des éléments clefs à sa croissance et de véritables moteurs de performance. ...

    3 avril 2019

Dossiers de la rédaction
  • CHIMIE
    4 septembre 2017
    - Table ronde : Quand la chimie se fait plus douce - Innovations : L'enjeu du bon dosage - Solutions alternatives : Produire les détergents sur place
  • Marché
    1 juin 2017
    Les acteurs du luxe n’hésitent plus à confier l’entretien de leurs locaux à des prestataires extérieurs. Face à des exigences extrêmes, les entreprises de propreté développent process innovants et politiques RH pointues.
  • PUBLI-COMMUNIQUE
    23 janvier 2017
    Innovations, rencontres et solutions seront les maîtres mots de cette quinzième édition d’Europropre Multiservices Expo 2017. Toute la profession se retrouve les 28, 29 et 30 mars à Paris Porte de Versailles dans le Pavillon 3. Une offre encore plus importante et ...
  • 1 octobre 2016
    Industrie : quelles sont les cartes à jouer ? Agroalimentaire : L’externalisation gagne du terrain
  • 1 mai 2016
    - Innovation : L’arrivée de la propreté connectée - Machines : La percée des robots - Chimie : Le dosage se perfectionne

Produits et Services

Sélections thématiques