Santé et environnement

European tissue symposium

Une nouvelle étude sur le séchage des mains

Séverine Wilson | 17 décembre 2014 |

Une étude sur les différents procédés de séchage des mains.
L’étude scientifique commanditée par l’European tissue symposium montre que l’utilisation des sèche-mains à air propage plus de bactéries que les essuie-mains en papier.

Les sèche-mains à air pulsé et à air chaud peuvent propager les bactéries dans l'air, et les disséminent sur leur utilisateur ainsi que sur les personnes proches. C’est ce qu’ont constaté des scientifiques réalisant une étude commanditée par l’European tissue symposium (ETS). Sous la houlette du Professeur Mark Wilcox, spécialiste en microbiologie médicale de l'Université de Leeds, ils ont comparé différentes méthodes de séchage des mains.

Plus de bactéries, plus longtemps…

Les décomptes bactériens dans l'air à proximité des sèche-mains à air pulsé étaient 4,5 fois plus élevés qu'autour des appareils à air chaud, et 27 fois supérieurs par rapport à l'utilisation d'essuie-mains en papier. À proximité des sèche-mains, les bactéries ont persisté dans l'air bien au-delà des 15 secondes nécessaires au séchage des mains, avec environ la moitié des microbes toujours aériens après 5 minutes. Des lactobacilles étaient encore détectés dans l'air 15 minutes après.

Et plus loin…

Le séchage des mains avec des sèche-mains à air chaud et à air pulsé a eu pour effet une large diffusion de gouttelettes. Une contamination a été détectée sur toutes les parties du corps, prouvant le potentiel de propagation et d'inhalation pour les autres usagers des sanitaires. Des bactéries aériennes ont été dispersées jusqu'à 1 m de distance dans les cinq premières minutes de l'échantillonnage, et des bactéries ont été trouvées jusqu'à 2 m.

« Cette étude ajoute encore au faisceau d'indices tendant à démontrer que l'utilisation d'essuie-mains en papier est associée à la présence, sur les mains et dans les sanitaires, d'un nombre de microbes inférieur à celui lié à l'usage de sèche-mains à air chaud ou à air pulsé », a affirmé Roberto Berardi, de l’ETS. Parue dans la revue Journal of hospital infection, l’étude a été présentée lors du Congrès international de la Healthcare infection society (HIS), qui s’est tenu à Lyon du 16 au 18 novembre 2014.



PARTAGER

imprimer partager par mail

Consulter l'intégralité du dossier " Hygiène : des évolutions en douceur "

Informations

Newsletter

2 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

  • Entreprise

    Se lancer dans la gestion des déchets tertiaires

    Les entreprises de propreté bénéficient d’une position de premier ordre pour assurer l’optimisation de la gestion des déchets tertiaires de leurs clients. L’outil Smartri est conçu pour les aider à développer une offre en la matière.

    20 octobre 2017

  • CLEANING BIO/NORD PAS-DE-CALAIS

    Se différencier avec l’Iso 26 000

    C’est pour justifier son engagement dans le développement durable et se différencier que Cleaning Bio, basée dans le Nord, a choisi de se faire évaluer Iso 26 000.

    4 octobre 2017

  • TABLE RONDE

    Quand la chimie se fait plus douce

    Intégrant des éléments d’origine végétale, des enzymes et bactéries, des biosurfactants, les détergents se font moins nocifs : plus respectueux de l’environnement et moins risqués pour la santé des agents de propreté. Si leur efficacité n’est plus ...

    4 septembre 2017

Dossiers de la rédaction
  • CHIMIE
    4 septembre 2017
    - Table ronde : Quand la chimie se fait plus douce - Innovations : L'enjeu du bon dosage - Solutions alternatives : Produire les détergents sur place
  • Marché
    1 juin 2017
    Les acteurs du luxe n’hésitent plus à confier l’entretien de leurs locaux à des prestataires extérieurs. Face à des exigences extrêmes, les entreprises de propreté développent process innovants et politiques RH pointues.
  • Propreté
    27 avril 2017
    Entreprises de propreté et FMeurs font le même constat : il est nécessaire de sortir des logiques de gamme et de la standardisation des prestations afin de recréer de la valeur ajoutée dans le tertiaire. Comment faire pour que la qualité de la prestation ne se mesure pas ...
  • Technologies
    1 février 2017
    Si certains freins technologiques et économiques subsistent, la robotisation des machines de propreté progresse. Les applications professionnelles n’en sont encore qu’à leur début mais pour les entreprises la question est d’ores et déjà posée : comment ...
  • PUBLI-COMMUNIQUE
    23 janvier 2017
    Innovations, rencontres et solutions seront les maîtres mots de cette quinzième édition d’Europropre Multiservices Expo 2017. Toute la profession se retrouve les 28, 29 et 30 mars à Paris Porte de Versailles dans le Pavillon 3. Une offre encore plus importante et ...

Évènements

Tous les évènements

Sélections thématiques

Portfolio

Retour en images sur Interclean 2016

Séverine Wilson | 1 juin 2016



CMS Berlin comme si vous y étiez

Séverine Wilson | 28 octobre 2015